Espace(s) féminin(s)

Une exposition de Jen Morris et Elodie Pong proposée par Ana Catarino Lopes et Melissa Rérat, du 4 octobre au 24 décembre 2010

L’exposition Espace(s) féminin(s) : Jen Morris, Elodie Pong propose une rencontre entre deux artistes, entre deux médiums, entre différents espaces et entre plusieurs corps. L’art vidéo et la photographie de ces deux artistes y questionnent entre autres la représentation du corps face aux stéréotypes féminins et aux symboles construits par la culture de masse. Les images qui en résultent oscillent entre le registre du spectaculaire et celui de l’intime, jouant des attributs et des matières qui suscitent l’attirance ou la répulsion.

Projetée à l’intérieur du Cabanon fermé à clé, la vidéo de Jen Morris Cheese Louise (2008) oblige le spectateur à s’approcher des fenêtres pour mieux voir les images. Sur les murs en béton, deux séries photographiques liées à cette vidéo soulèvent la question de l’enfermement : Cheese Louise (2008) montre une jeune femme emprise dans un espace hostile, tandis que les coulées blanches du triptyque Cheesus and the Driblets (2010), série photographique spécialement réalisée à l’occasion de l’exposition, présentent volontairement des formes ambiguës.

Dans la vidéo Murder In The Kitchen (2008) d’Elodie Pong, projetée au fond de l’espace à même le mur, l’image d’une Marilyn Monroe s’adresse au spectateur tout en usant d’une gestuelle de cabaret et en prononçant des paroles énigmatiques. Quant à la série des sept stills intitulée Black Boxing (2007), elle laisse entrevoir les contours d’un visage sur un fond noir qui recouvre tant l’arrière-plan que le personnage représenté. En masquant l’identité de la figure, l’obscurité rend possible une approche plus globale de la personne. Peu importe désormais à quel sexe elle appartient, car cet individu incarne l’être humain universel.